mardi 25 avril 2017

Envole-moi - Annelise Heurtier

Chez Casterman, mars 2017, 350 pages.
Ma note : ★★★★☆


Quatrième de couverture :
Lors d'un vide-grenier auquel il participe pour pouvoir s'acheter la Gibson de ses rêves, Swann a un coup de foudre pour Joanna. Mais un détail lui a échappé : Joanna est en fauteuil roulant. Malgré les doutes et les difficultés que cela implique, les deux adolescents vivent une belle histoire d'amour. Cependant, un jour, Joanna se met à broyer du noir : elle a appris que sa cousine, avec qui elle partage la même passion intense pour la danse, a été acceptée à l'Opéra de Paris. Brutalement, cet événement lui rappelle ses limites : malgré toute sa volonté et son appétit de vivre, certains rêves resteront inaccessibles. Swann emploie alors toute son énergie pour que Joanna n'abandonne pas son envie de danser, pour de vrai.

Mon avis :
Quel plaisir de retrouver Annelise Heurtier avec ce nouveau roman ! J'avais découvert cette auteure avec son livre Sweet Sixteen qui avait été un petit coup de coeur et j'ai vraiment adoré Envole-moi. Ce nouveau roman nous présente deux adolescents qui semblent en tous points normaux : Swann, un garçon passionné par la musique et qui rêve de s'acheter une Gibson, et Joanna. Pour gagner un peu d'argent et enfin s'acheter sa guitare, il va participer à un vide-grenier, et tomber fou amoureux de la jeune fille qui tient le stand juste en face : le coup de foudre. Ce n'est que quand elle s'approche de lui qu'il se rend compte qu'elle est en fait en fauteuil roulant. Mais cela ne va pas l'empêcher de l'aimer, bien au contraire.
Ce roman pour adolescents aborde le sujet du handicap avec légèreté et beaucoup de douceur, sans pour autant en faire le thème principal du livre. En effet, le rêve ultime de Joanna est de pouvoir danser, elle était passionnée de danse quand elle était plus jeune et son handicap l'a empêchée de pouvoir continuer. Quand sa cousine est acceptée à l'Opéra de Paris, la jeune fille déprime et se rend compte de tout ce qu'elle ne pourra jamais réaliser. Swann va alors tout faire pour qu'elle puisse réaliser son rêve : une véritable quête pour rendre la fille de ses rêves heureuse. 
La plume d'Annelise Heurtier nous transporte encore une fois dans une histoire touchante et prenante à la fois, qui se lit à toute vitesse. Les personnages sont attachants et nous donne envie de profiter de la vie à fond, de courir, hurler, chanter et danser. Une très belle lecture que je vous recommande vivement !

samedi 1 avril 2017

Bookhaul - Salon du Livre 2017

Le mois de mars est inévitablement marqué par le Salon du Livre de Paris, et donc quelques dépenses. J'ai pu discuter avec quelques éditeurs, lecteurs, auteurs, et forcément, repartir bien plus chargée que prévue. Je vous présente ici les livres qui ont rejoint ma PAL ;)


Mordred
Mordred de Justine Niogret : Face sombre des légendes arthuriennes, Mordred est le traître, fruit des amours illicites et incestueuses d'Arthur et de sa soeur Morgause. S'il fait un temps parti des chevaliers de la Table ronde, il est chassé de celle-ci avant de lever une armée pour combattre Arthur. C'est l'histoire officielle, du moins. Peut-être Mordred n'était-il pas aussi fou que les gestes le prétendent ? Peut-être était-il un garçon sensible et droit ? Peut-être Arthur n'est-il pas le héros que l'on chante et que Mordred n'avait pas le choix ?Justine Niogret propose dans son style remarquable une relecture du mythe de Mordred, de son enfance heureuse à sa fin tragique. Un récit pour réhabiliter celui que l'histoire a traîné dans la boue pour mieux faire briller la légende de la Table ronde.




La Traque (Le Puits des Mémoires #1) ♦ Le Puits des Mémoires #1 - La Traque de Gabriel Katz : Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.





La Perle et la Coquille ♦ La Perle et la Coquille de Nadia Hashimi : Kaboul, 2007. Depuis qu'il a été enrôlé dans les forces talibanes, le père de Rahima n'est plus que l'ombre de lui-même. Sans lui, sa mère et ses soeurs n'ont pas le droit de quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui autorise sous certaines conditions, à travestir une fille jusqu'à ce qu'elle soit en âge de se marier. Rahima devient alors Rahim, et découvre une liberté qui va faire naître en elle un désir d'émancipation aussi fort que celui qu'éprouva son aïeule, Shekiba, un siècle plus tôt. Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan.




La dernière impératrice ♦ La Dernière Impératrice de Daisy Goodwin : Découvrez la plus méconnue des aventures amoureuses de Sissi. Élégant et raffiné, le capitaine Bay Middleton est le meilleur cavalier d’Angleterre, mais est dénué de fortune. Jusqu’au jour où il rencontre l’intrépide Charlotte Baird, une riche héritière, qui tombe amoureuse de lui. Fuyant la Cour de Vienne et son atmosphère étouffante, Sissi va en Angleterre pour participer à une célèbre chasse à laquelle Bay se rend pour être son guide. Tous deux vont alors vivre une passion, ce qui mettra en péril leur avenir et les relations diplomatiques entre les deux pays…




Audacieuse Sarah (La famille d'Arsac, #2) ♦ La Famille d'Arsac #2 - Audacieuse Sarah de Eléanore Fernaye : 1783. La Guerre d’indépendance touche à sa fin. Avant son retour en France, Louis doit remettre à Sarah le médaillon de son frère disparu. La jeune femme est troublée par la visite de l’officier, d’autant que des pluies torrentielles contraignent ce dernier à prolonger son séjour dans la plantation familiale. Menacée par un cousin qui veut l’épouser pour son héritage, Sarah va conclure un faux mariage avec son visiteur. Et si cette union n’était pas un simple échange de bons procédés ? De retour en France avec son Américaine dépourvue de titre de noblesse, la mission de Louis s’annonce plus compliquée que prévu...




Aventureuse Constance (La famille d'Arsac, #3) ♦ La Famille d'Arsac #3 - Aventureuse Constance de Eléanore Fernaye : Londres, 1791. Fuyant les sanglantes représailles qui font suite à la tentative d'évasion de Louis XVI, Constance d'Arsac s'est réfugiée à Londres. Bien décidée à rejoindre sa soeur aux Etats-Unis, elle parvient à convaincre le capitaine John Hadley de la mener à destination. Ce séducteur invétéré n'est pourtant pas du genre à admettre à son bord des passagères non accompagnées. Ces deux êtres que tout oppose se sentent irrésistiblement attirés l'un par l'autre. La traversée promet d'être mouvementée...





Le Secret de Pembrooke ParkLe Secret de Pembrooke Park de Julie Klassen : Abigail Foster s'inquiète pour l'avenir de sa famille depuis qu'elle est ruinée jusqu'à ce qu'un étrange notaire leur propose d'emménager dans un grand manoir abandonné depuis dix-huit ans. Son père et elle sont accueillis à Pembrooke Park par le charmant vicaire, William Chapman, qui leur apprend que, selon des rumeurs, une pièce secrète renfermerait un trésor... Aux prises entre de vieux amis et de nouveaux ennemis, Abigail ignore la nature des dangers auxquels elle devra faire face avant de lever le voile sur ces mystères et de trouver l'amour qu'elle recherche depuis toujours...




22464096 ♦ Loin de Tout de J.A. Redmerski, offert par les éditions Milady : Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…




Les Aventures de Cluny Brown ♦ Les Aventures de Cluny Brown de Margaret Sharp : Délicieuse comédie so british sur l'émancipation des femmes, critique espiègle de l'Angleterre des années 1930 engoncée dans son carcan moral, Les Aventures de Cluny Brown, ou quand une femme de chambre aussi délurée qu'attachante fait fi de toutes les conventions pour former un couple improbable avec un fantasque intellectuel polonais fuyant les nazis. Surprenante création d'un auteur par ailleurs connu pour sa série jeunesse Bernard et Bianca, Les Aventures de Cluny Brown font l'objet d'un véritable culte en Angleterre et ont été adaptées au cinéma par Ernst Lubitsch en 1946. Un concentré d'humour et d'impertinence à redécouvrir sans plus attendre.



Mon midi, mon minuit
Mon Midi, Mon Minuit de Anna McPartlin : À la suite d’un drame, le monde d’Emma, jusqu’alors rempli de promesses, s’effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d’elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre… Comment survivre à la perte et au chagrin ? Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ? Après Les Derniers Jours de Rabbit Hayes, Anna McPartlin nous offre de nouveau un roman à la fois caustique et profondément émouvant. Servi par un style plein d’esprit et un humour irrévérencieux, Mon midi, mon minuit est une ode à la vie.





Neko Land: une vie de chat au Japon ♦ Neko-Land - une vie de chat au Japon de Alexandre Bonnefoy et Delphine Vaufrey : Au milieu de la jungle urbaine de Tokyo, au chaud dans un neko-café caressé toute la journée par les clients, dormant sur un tas de bois dans une cour de maison à la campagne, attendant du poisson frais sur le quai d’un port de pêche, d’Okinawa à Hokkaido, le chat est partout au Japon. Dans ce livre de photographie animalière urbaine, partez à la rencontre de ces chats japonais.






La valise des créatures: explorez la magie du film Les animaux fantastiques ♦ La valise des créatures magiques - explorez la magie du film Les Animaux Fantastiques de Mark Salisbury : Soyez aux premières loges pour découvrir les étapes du processus de réalisation qui ont porté à l’écran le scénario de J.K. Rowling. Explorez le royaume des créatures fantastiques qui hantent le monde des sorciers et découvrez le casting de rêve des personnages qui les chassent.Sous licence officielle Warner Bros Consumer Products, et conçu par MinaLima, l’entreprise de design graphique qui a travaillé sur les films de la saga Harry Potter et sur Les Animaux fantastiques, La Valise de Norbert Dragonneau : explorez la magie des Animaux fantastiques propose une expérience interactive enchanteresse qui vous fera entrer dans les secrets de la réalisation. Photos et illustrations du film, anecdotes de tournage, fac-similés, documents d’archives, révélations sur quelques effets très spéciaux, ce volume collector donne un aperçu unique de la réunion de talents qui a contribué à la magie des Animaux Fantastiques.


Les avez-vous lus ? Et vous, avez-vous craquer au salon ? Dites-moi tout !

jeudi 16 mars 2017

Belle d'amour - Franz-Olivier Giesbert

Chez Gallimard, février 2017, 464 pages.
Ma note : ★★★☆☆

Quatrième de couverture :
Experte en amour, pâtisseries et chansons de troubadour, Tiphanie dite Belle d'amour a été l'une des suivantes de Saint Louis et a participé, en première ligne, aux deux dernières croisades en Orient. Mais sa vie, qui aurait pu être un conte de fées, tourne souvent au cauchemar. Jetée très jeune sur les chemins du royaume après la condamnation à mort de ses parents, elle est réduite en esclavage à Paris d'où elle s'échappe pour répondre à l'appel des croisés, s'embarquer vers la Terre sainte et entamer un voyage d'initiation. Grâce à ses talents de guérisseuse, elle gagnera la confiance du roi avant d'apprendre auprès de lui l'Islam, la guerre et beaucoup d'autres choses. Épopée truculente et pleine de rebondissements, Belle d'amour raconte un destin de femme mais aussi le Moyen Age au temps des croisades. Une époque qui rappelle beaucoup la nôtre : politique et religion s'y entremêlent pendant que l'Orient et l'Occident se font la guerre au nom de Dieu.

Mon avis :
Belle d'amour fait partie de ses lectures totalement imprévues. Il se tenait sur l'étagère des nouveautés à la librairie et j'ai décidé de me laisser tenter après avoir rapidement parcouru la quatrième de couverture. 
J'ai tout de suite été transportée par la vie de Tiphanie, cette femme peu ordinaire à qui il arrive tout un tas d'aventures, de Paris aux croisades, en passant par la Syrie et la Terre sainte, elle nous emmène avec nous au cours de son voyage qui se fait également spirituel. Le caractère du personnage a su me toucher, elle avance malgré toutes les mauvaises choses qui tombent sur son chemin et sait se relever et tirer profit de tout ce qui lui arrive. Si les parties la concernant m'ont transportée, je dois dire que je suis restée parfois perplexe devant certains passages où l'auteur décide de marquer des pauses pour raconter sa propre expérience personnelle et comment le personnage de Tiphanie lui est apparu pour la première fois pour ne plus jamais le quitter. Certains chapitres et passages ont également pour but de mieux nous faire comprendre le contexte historique dans lequel évolue Tiphanie. Ce livre est à la fois un roman historique, une auto-biographie, un essai et un récit, le tout mélangé pour donner un résultat assez intéressant mais très dense. Il faut dire que la vie de Tiphanie n'a pas été de tout repos, jugée d’embûches et de rencontres, dans une époque marquée par les conflits religieux.

Une très jolie découverte, même si j'ai parfois été frustrée par les "coupures" dans l'avancement de la partie concernant Tiphanie directement, puisque c'est la partie dans laquelle je m'étais le plus facilement plongée. Le surplus d'informations m'a parfois fait perdre mes moyens et j'ai eu du mal à me remettre dans l'esprit de la lecture à plusieurs reprises. Je me laisserai tenter par d'autres œuvres de Franz-Olivier Giesbert avec plaisir.

dimanche 5 mars 2017

The Curse #1 - Marie Rutkoski

Chez Lumen éditions, février 2017, 464 pages.
Ma note : ★★★★★

Quatrième de couverture :
Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la "malédiction du vainqueur" : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise. 
Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage. 
Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

Mon avis :
Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Lumen pour ce magnifique service presse qui est arrivé à la librairie, avec sa petite fiole de poison... C'était mon premier service presse en direct d'une maison d'édition sans que je l'ai demandé et je suis ravie d'avoir reçu The Curse
Je connaissais déjà la trilogie de nom, puisque lors de mes voyages à Londres j'avais acheté la trilogie chez Waterstones (vous pouvez la voir dans mes bookhauls londonien) et j'attendais juste le bon moment pour me lancer... Il semblerait que le bon moment soit arrivé :)

The Curse, dans ce premier tome en tout cas, raconte l'histoire de Kestrel, jeune femme de dix-sept ans à l'esprit aiguisé qui devine toujours quand on lui ment et qui du coup gagne à tous les jeux auxquelles elle participe (notamment Crocs et venins, le jeu le plus apprécié du roman). Elle est la fille d’un célèbre général et doit choisir entre s’enrôler dans l’armée ou se marier. Elle réussit à négocier avec son père pour obtenir six mois de sursis, mais à la fin de ces six mois, elle devra lui donner sa décision : le mariage ou l'armée. Il n'y en a aucun qui vaut mieux que l'autre pour Kestrel, dans les deux cas elle perdra sa liberté... Alors qu’elle se promène au marché avec son amie Jess, elle cède à une impulsion et achète un esclave, un chanteur, bien plus cher que le prix proposé pour débuter la vente. Elle a succombé à la malédiction du vainqueur, elle a acheté pour un prix trop élevé l’objet de sa convoitise, espérant sauver le jeune homme d'un sort funeste.
Elle tente alors de deviner le passé du jeune homme, Arin, et pense avoir deviné certains de ses secrets, mais comprend également qu’il n’est pas ce qu’il paraît… Il n’a rien des chanteurs vendus habituellement sur le marche aux esclaves. Ce qu’elle soupçonne est pourtant encore bien loin de la vérité, qui pourrait mener tout son peuple à sa perte…

Ce premier tome de la trilogie est un roman très prenant, Marie Rutkoski nous présente son univers inspiré de la Rome et de la Grèce antique qui nous permet de nous plonger au cœur d'Empires déchus, de peuples opprimés, de lutte de classe et cela grâce aux personnages de Kestrel et Arin, qui sont les deux gros points forts de ce roman (et de la trilogie toute entière, à mon avis). Depuis le moment où Kestrel achète Arin, les deux personnages vont se rapprocher, d'abord parce qu'elle est intriguée par lui, mais également parce que lui a une mission à accomplir... Les deux personnages se manipulent, ils sont tous les deux de fins stratèges. C'est ce que j'ai le plus apprécié dans ce roman, on est beaucoup dans le mental et l'esprit, les personnages ne font rien d'irréfléchi et sont très matures. Je ne tiens pas à en dire trop, il ne faut pas gâcher la surprise et les rebondissements. J'ai adoré ce premier tome, et je pense me plonger prochainement dans les deux tomes suivants qui sont déjà dans ma PAL.

Pour information, Marie Rutkoski sera présente au Salon du Livre de Paris du 24 au 26 mars prochain, l'occasion pour vous de découvrir cette trilogie et de rencontrer l'auteur sur le stand des éditions Lumen ;)

dimanche 26 février 2017

Déracinée - Naomi Novik

Chez Pygmalion, janvier 2017, 505 pages.
Ma note : ★★★★★

Quatrième de couverture :
Patiente et intrépide, Agnieszka parvient toujours à glaner dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu'il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d'un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d'échange dans cette vallée menacée par la corruption. Car si les villageois demeurent dans la région, c'est uniquement grâce aux pouvoirs du "Dragon". Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l'accompagne dans sa tour pour le servir. L'heure de la sélection approche et tout le monde s'est préparé au départ de la perle rare. Pourtant, quand le Dragon leur rend visite, rien ne se passe comme prévu...

Mon avis :
Complètement charmée par la couverture et le résumée, je me suis plongée à corps perdu dans cette lecture et quelle magnifique découverte ! Déracinée et une sorte de conte fantastique à l'univers très riche, guidé par l'écriture fabuleuse de Naomi Novik qui nous plonge dans une histoire merveilleuse. L'histoire est celle d'Agnieszka, une jeune fille de 17 ans, qui vit dans un petit village d'une vallée, proche d'un Bois peuplé de créatures maléfiques. Si les villageois continuent de vivre ici, c'est uniquement parce qu'un puissant magicien, le Dragon, les protège des assauts répétés du Bois. En échange, ce sorcier emporte avec lui une jeune fille de 17 ans, tous les dix ans, pour qu'elle le serve.
Cette année, Agnieszka fait partie des jeunes filles menacées par cette sélection, avec sa meilleure amie Kasia. Mais comme Kasia est belle, charmante et intelligente, Agnieszka ne pensait pas un seul instant que le Dragon la choisirait... La voici donc partie pour une aventure de 500 pages, remplie de rebondissements, de magie, de sortilèges, d'amitié et de sentiments...
Un tome unique que j'ai adoré pour son univers très riche et ses personnages très attachants. Agniezka progresse énormément entre le début du roman et la fin, elle évolue beaucoup et grandit aux côtés du Dragon. J'ai aussi beaucoup aimé le personnage de Kasia, qui est secondaire au début mais redevient un élément principal de l'intrigue plus tard et permet à Agnieszka d'évoluer, mais également à toute l'histoire d'avancer énormément. 
Un conte à part entière, une histoire fantastique, une écriture magnifique qui nous transporte tout au long de l'histoire... Une excellente découverte !

mercredi 8 février 2017

Marquer les ombres - Veronica Roth

Chez Nathan, janvier 2017, 464 pages.
Ma note : ★★★★☆

Quatrième de couverture :
Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un "don", un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, sœur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables. Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s'aider... ou décider de se détruire.

Mon avis :
Après mes très bonnes lectures des trois tomes de Divergent, j'étais plus qu'impatiente de retrouver Veronica Roth dans ce nouveau roman qui avait l'air très différent. Marquer les ombres est le premier tome d'une duologie, qui nous présente science-fiction et space opéra. On est donc assez loin de Tris et Quatre. On y découvre un monde dominé par neuf planètes, où certaines personnes possèdent un don, une capacité particulière. Nos deux personnages principaux font partis de ces personnes : Akos, un Thuvhésite, et Cyra, une Shotet. Ils n'ont rien en commun, ne se connaissent pas au début de l'histoire et ne vivent pas sur la même planète, et pourtant, ils vont vivre une panoplie d'aventures qui va les rapprocher et les lier à jamais.

Marquer les Ombres est un très bon roman, qui m'a surprise et laissée parfois un peu perplexe. Il y a beaucoup de personnages, de noms complexes et d'éléments à retenir. J'ai eu du mal à rentrer dans cet univers de SF qui n'est pas du tout mon dada à la base, mais j'ai fait l'effort de continuer ma lecture et de m'y plonger à plusieurs reprises pour pouvoir tenir jusqu'au bout et je n'ai pas été déçue du résultat final.
Les personnages sont tous assez bien développés, j'ai bien sûr eu un petit coup de cœur pour les personnages de Akos et Cyra, mais aussi pour Eijeh, le frère d'Akos, qui se retrouve utilisé comme moyen de pression sur ce dernier. Cyra est une jeune femme forte, dont le pouvoir est plus perçu comme une malédiction : elle souffre continuellement et les personnes qui la touche ressentent cette douleur, et c'est son frère qui l'utilise comme une arme face à ses ennemis et les traîtres. Akos est un personnage plus posé, plus calme et plus réfléchi, son don est (comme par hasard hein...) compatible avec celui de Cyra puisqu'il annule son pouvoir et peut la toucher sans ressentir aucune douleur. Les deux personnages vont se rapprocher doucement, rien n'est forcé et j'ai beaucoup apprécié la délicatesse de Veronica Roth ici, contrairement à ce que j'avais pu ressentir en lisant Divergent où tout était un peu prévisible et rapide.

Une très bonne lecture donc, puisque je ne m'attendais pas du tout à ça en débutant ma lecture, et j'aime être surprise. La succession d'événements est parfois un peu complexe et j'ai trouvé certains passages longuets et brouillons, difficiles à cerner pour moi qui n'ai pas l'habitude de cet univers, mais je ressors assez satisfaite de cette lecture et je lirai la suite avec plaisir !

jeudi 2 février 2017

Bilan : janvier 2017

Janvier ne va pas tarder à s'achever, il est temps de faire un petit bilan de mes lectures. J'ai beaucoup lu de bande-dessinées, comics, des albums jeunesse et des mangas en ce premier mois de l'année : j'ai quelques soucis de santé et j'avais besoin de sortir un peu la tête des romans et de faire des lectures "rapides", j'ai donc fait travaillé un peu mon abonnement à ma médiathèque pour découvrir quelques ouvrages conseillés par mes professeurs et d'autres m'ont été prêtés par des amies de promo.
J'ai donc lu 23 livres, un beau score pour le mois !

Tout d'abord, les romans, puis le reste.

Les Liaisons dangereuses Premières neiges sur Pondichéry La voix secrète
Mon année 2017 a commencé avec la lecture, ou plutôt l'écoute, d'un classique : Les liaisons dangereuses. Découvrir plus de classiques fait partie de mes résolutions 2017 et grâce à l'application gratuite Audiobooks, j'ai pu découvrir ce roman épistolaire certes un peu long parfois mais passionnant. 
Premières neiges sur Pondychéry de Hubert Haddad est un roman magnifique publié aux éditions Zulma, qui raconte l'histoire de Hochez Meintzel, virtuose du violon qui accepte de se rendre en Inde du Sud pour un festival de musique où il est invité. Il quitte donc Jérusalem avec la bonne intention de ne pas y retourner. Un concours de circonstances vont l'amener à se souvenir de scènes de son passé, à faire des rencontres qui elles-même vont nous raconter des histoires... Un roman d'une grande beauté et douceur.
La voix secrète de Michaël Mention est un gros coup de coeur, vous pouvez retrouver ma chronique ici.

 Pax et le petit soldat Aujourd'hui dans le désordre Never Never saison 3

Pax et le petit soldat est un roman jeunesse écrit par Sara Pennypacker et illustré par Jon Klassen qui m'a transportée. Vous pouvez découvrir ma chronique ici.
Aujourd'hui dans le désordre de Guillaume Rihs avait une quatrième de couverture plutôt alléchante : Louise, jeune femme d'une trentaine d'années, ne voyage pas parce qu'elle tient une boutique. Elle décide donc d'ouvrir la porte de son appartement aux voyageurs de passage pour les loger et découvrir leur histoire. Une tempête de neige va alors éclater et ils se retrouveront tous bloqués chez elle. Malheureusement, j'ai trouvé que l'histoire prenait beaucoup de temps à démarrer et je n'ai pas adhéré au style de l'auteur... Je l'ai terminé rapidement pour connaître la fin, mais j'ai été assez déçue.
Never Never, troisième et dernier tome, de Colleen Hoover et Tarryn Fisher. Le premier tome était un coup de coeur (chronique ici !), j'avais été un peu moins emballée par le second tome mais j'avais hâte de découvrir le fin mot de l'histoire. Et même si j'ai été ravie de retrouver Charlie et Silas, j'ai été un peu déçue de l'explication donnée à leur perte de mémoire, c'était un peu trop facile et sans réelle explication plausible... Une bonne conclusion tout de même, même si je m'attendais à autre chose.

283731 9962528 Le Bois dormait

Je continue doucement ma découverte d'albums jeunesse pour pouvoir en conseiller un maximum en librairie, qu'il s'agisse de classiques ou non. De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête était très drôle, j'ai beaucoup aimé. J'ai un peu moins apprécié Cornebidouille, les illustrations n'étaient pas trop à mon goût. Le bois dormait de Rebecca Dautremer est autant pour les enfants que pour les adultes tant les dessins sont magnifiques. Cette réécriture de La belle au bois dormant est absolument splendide et toute douce. 

Mon tout-petit C'est pas ma faute Chemin perdu

Mon Tout-Petit de Jo Weaver est un petit coup de cœur, les illustrations en noir et blanc sont magnifiques et racontent l'histoire d'une maman ours et de son petit, qui découvre la vie à la sortie du terrier et de la période d'hibernation. C'est pas ma faute est un album très drôle qui m'a été prêté par une camarade de promo, Clarisse, où un petit garçon se trouve plein d'excuses loufoques pour expliquer à sa maman pourquoi il se met les doigts dans le nez, pourquoi il tape du pied, pourquoi il met des miettes partout quand il mange... Chemin perdu est une bande dessinée de Aurélie Fléchais : trois enfants qui pensent prendre un raccourci pour gagner une chasse au trésor vont se retrouver au cœur d'une forêt et vivre des aventures plus fantastiques les unes que les autres...

Love is in the air Axolot (Axolot, #3) Orange, tome 5 (Orange, #5)

Greenwitch Village est un premier tome d'une série de bandes-dessinées que l'on pourrait comparer à une comédie romantique, une jeune hôtesse de l'air s'installe dans un immeuble et va charmer tous ses voisins, ou presque. En effet, l'un d'eux ne supporte plus ses fêtes à répétitions, sa musique et son comportement, mais va finir par tomber sous son charme. Un second tome devrait suivre d'autres habitants de l'immeuble. Une très jolie découverte grâce à Clarisse ! Axolot, troisième volume, sous la direction de Patrick Baud, regroupe encore une fois des tas de petites histoires insolites illustrées par plusieurs dessinateurs. L'idéal pour découvrir de nouveaux artistes. Le cinquième volume de Orange de Ichigo Takano était une très jolie conclusion à la série, j'ai eu du mal à m'y mettre parce que j'avais peur de quitter les personnages mais je suis finalement ravie de la fin. 

Beauté, Tome 1 : Désirs exaucés Daytripper Le noir

Le premier volume de Beauté est une réécriture/caricature de conte très drôle : Beauté s'appelle en fait Morue, à force de nettoyer du poisson, leur odeur a imprégné sa peau. Elle n'est vraiment pas jolie et personne ne l'aime, à part sa mère. Elle fait alors un souhait en sauvant une fée, celle que les autres la voit belle. Elle va alors déclencher des émeutes, faire tomber un prince sous son charme mais cela va se retourner contre elle... Un humour décalé que j'ai beaucoup aimé ! Daytripper nous a été conseillé en cours de BD, et raconte l'histoire du même homme, s'il était mort à des âges différents. J'ai trouvé cela un peu répétitif parfois et j'ai eu du mal avec le style d'illustration, mais l'idée était très originale. Le noir est un album jeunesse écrit par Lemony Snicket et illustré par Jon Klassen qui nous raconte l'histoire d'un petit garçon qui a peur du noir. Le noir va alors lui parler et lui expliquer que sans lui, il y a plein de choses que l'on apprécierait beaucoup moins et qu'il n'y a donc pas de raison d'avoir peur... Un très joli album avec de très beaux contrastes. 

Quartier lointain, Tome 1 Quartier lointain, Tome 2

Quartier lointain se déroule en 1998 et alors qu'un homme cadre d'entreprise, Hiroshi, prend le train pour rentrer chez lui à Tokyo, après avoir bu quelques verres de trop, et se retrouve par erreur dans le village où il a grandit. Il rend alors visite au cimetière où est enterrée sa mère et s'endort quelques minutes, mais à son réveil, il est redevenu un adolescent de 14 ans et a la possibilité de revivre toute sa jeunesse, de retrouver ses camarades de classe et sa famille, tout en ayant gardé ses souvenirs d'adulte. Hiroshi va alors tenter de réécrire son passé, et son avenir. Une jolie découverte même si j'ai trouvé certains passages assez longuet et eu un peu de mal à m'attacher au personnage d'Hiroshi.

Je veux mon chapeau 17450959 22045728

Je continue ma découverte du travail de Jon Klassen après avoir vu ses illustrations dans les romans Coeur de Loup et Pax et le petit soldat avec des albums jeunesse : Je veux mon chapeau, Ce n'est pas mon chapeau qui sont les deux premiers tomes d'une trilogie et Extra doux. Les albums sur le chapeau sont très drôles et mettent en scène des animaux alors que Extra doux met en scène une petite fille et une boîte magique remplie de laine... De très jolis albums.


Culottées (Culottées, #2) Le Château des étoiles 1869 : La Conquête de l'espace - Vol.1 (Le Château des Etoiles, #1)

Le deuxième tome de Culottées de Pénélope Bagieu est enfin sorti et c'est encore une fois un coup de cœur. Comme pour le premier volume, on retrouve ici les histoires de femmes qui ont pris en main leur destin et cassé les codes. Toujours avec de l'humour, Pénélope Bagieu nous raconte leurs histoires avec beaucoup de talent.
Le premier volume du Château des étoiles était une très belle lecture, surtout pour les illustrations très douces mais très colorées. À la fin du 19ème siècle, Marie Dulac, scientifique, s'élève en montgolfière pour atteindre l'éther... mais elle ne survivra pas au vol. C'est son mari et son fils, Séraphin, qui vont tenter de poursuivre ses recherches quand, un an plus tard, ils reçoivent une lettre mystérieuse faisant allusion au carnet de Marie. Une bande-dessinée qui mêle histoire, fantastique et science. 

mercredi 25 janvier 2017

Pax et le petit soldat - Sara Pennypacker et Jon Klassen

Chez Gallimard Jeunesse, janvier 2017, 320 pages.
Ma note : ★★★★★

Quatrième de couverture :
La guerre est imminente. Lorsque le père de Peter s'engage dans l'armée, il oblige son fils à abandonner Pax, le renard qu'il a élevé depuis le plus jeune âge et envoie le garçon vivre chez son grand-père à cinq cent kilomètres de là. Mais Peter s'enfuit à la recherche de son renard. Pendant ce temps, Pax affronte seul les dangers d'une nature sauvage et se trouve confronté à ceux de son espèce. 

Mon avis :
Pax et le petit soldat est un livre qui m'a tout de suite attirée, dès sa sortie en anglais. On ne parlera pas du renard sur la couverture qui y était sans aucun doute pour quelque chose, mais plutôt de la perspective de lire une histoire qui parle de l'amour des animaux et de la relation qu'un enfant peut avoir avec son animal de compagnie. Quel plaisir de le voir enfin sorti chez Gallimard jeunesse !
Ce roman raconte l'histoire de Peter, obligé de se séparer de son renard de compagnie qu'il a sauvé alors qu'il n'était qu'un renardeau et élevé depuis, quand son père s'engage dans l'armée. Peter va alors devoir s'installer chez son grand-père, à plusieurs centaines de kilomètres de là, et accepter de vivre sans Pax. Mais rien n'y fait, il culpabilise et se rend compte qu'il n'aurait jamais dû accepter d'abandonner son meilleur ami dans les bois. Peter décide alors de fuguer et de partir à la rescousse de Pax, seul. Mais c'était sans compter un accident qui lui vaudra un pied cassé et sa rencontre avec Vola, une femme qui vit seule et qui l'aidera dans sa quête.
Le roman est une alternance de chapitres du point de vue de Peter et du point de vue de Pax, qui vont devoir apprendre à évoluer seuls, sans leur meilleur ami et le lien qui s'est créé entre eux. Peter va devoir faire face à sa culpabilité et apprendre à faire confiance aux autres, alors que Pax va plutôt devoir s'en remettre à son instinct et aux quelques rencontres qu'il va faire dans les bois, notamment deux autres renards pour lesquels il se prendra d'affection.
C'est un très beau roman qui nous amène à réfléchir sur la relation entre l'homme et les animaux, qu'ils soient sauvages ou domestiqués, mais également sur la nature grâce au thème de la guerre abordé à travers le père de Peter. Une très belle histoire portée par la plume très douce de Sara Pennypacker et les magnifiques (mais trop peu nombreuses à mon goût) illustrations de Jon Klassen. Il m'a beaucoup rappelé le roman Coeur de Loup paru aussi chez Gallimard Jeunesse il y a peu. 
Un gros coup de coeur pour cette histoire.

dimanche 15 janvier 2017

La voix secrète de Michaël Mention - 10-18

Chez les éditions 10-18, janvier 2017.
Ma note : ★★★★★

Quatrième de couverture :
Durant l'hiver 1835, sous le règne de Louis-Philippe, alors que Paris est rongé par la misère et les attentats, la police enquête sur un tueur d'enfants. Tous les indices orientent Allard, chef de la Sûreté, vers le célèbre poète et assassin Pierre-François Lacenaire. Incarcéré à la Conciergerie, celui-ci passe ses journées à recevoir des visiteurs et à rédiger ses Mémoires en attendant de passer sous la guillotine. Un autre crime se produit, révélant davantage de similitudes avec ceux commis jadis par Lacenaire. Allard décide alors de le solliciter dans l'espoir de résoudre au plus vite cette enquête tortueuse. Entre le policier et l'assassin s'instaure une relation ambiguë, faite de respect et de manipulation, qui les entraînera tous deux dans les coulisses d'un Paris mystérieux et violent.

Mon avis :
Pour commencer l'année 2017, je me suis attaquée à ce court roman historique et policier, qui m'a été conseillé par mon amie Alexandra du blog Comme par enchantements. L'histoire se déroule en 1835, un tueur assassine des enfants et terrorise Paris en semant derrière lui des corps décapités et des têtes tranchées, qui ne vont pas forcément ensemble... Il y a donc plusieurs victimes à la fois. C'est Allard, chef de la Sûreté qui est engagé pour enquêter sur cette affaire. Tout indique que c'est Lacenaire, le fameux poète et assassin, qui est coupable. En effet, les victimes portent les même traces que ses victimes précédentes. Mais il est enfermé à la Conciergerie en attendant de passer sous la guillotine. Alors... Associé ou imitateur ? Allard va demander à Lacenaire de l'aider à mener l'enquête.
C'est un roman assez court, de 240 pages environ, qui se lit très vite. J'ai adoré le personnage principal de Lacenaire qui est extrêmement charismatique et très mystérieux, j'ai eu beaucoup de mal à le cerner et à savoir s'il aidait Allard pour ses propres intérêts ou parce qu'ils étaient amis... Un personnage comme je les aime ! Le suspense reste présent tout au long du roman, et même quand le coupable est démasqué, l'histoire ne se termine pas tout de suite puisque l'aventure de Lacenaire continue. 
J'ai passé un excellent moment et je conseille vivement ce roman !

dimanche 1 janvier 2017

Mes lectures de 2016

1er Janvier 2017, il est temps de faire le bilan de l'année 2016 qui a été certes remplie de lectures, mais pas forcément celles que j'aurais cru en commençant l'année. 

Je vous souhaite, bien sûr, une excellente année 2017. Qu'elle soit remplie de belles choses, de belles rencontres et de jolies lectures, que vos rêves se réalisent et que vous soyez comblés. 


Voici donc la liste complète de mes lectures de l'année 2016, tous genres confondus. Avec le début de mon apprentissage en librairie, il a fallu que je sorte parfois de ma zone de confort et que je commence à lire des livres parfois très jeunesse pour pouvoir les conseiller. Ne vous étonnez donc pas trop de retrouver certains titres dans cette liste :)

• 1) The Revolution of Ivy de Amy Engel (★★★★★)
• 2) Marion, 13 ans pour toujours de Nora Fraisse (★★★★☆)
• 3) Plum, un amour de chat Vol. 8 de Natsumi Hoshino (★★★★☆)
• 4) Harry Potter : la magie des films de Brian Sibley (★★★★★)
• 5) Arte Vol. 1 de Kei Ohkubo (★★★★☆)
• 6) Ma Raison d'Espérer de Rebecca Donovan (★★★★☆)
• 7) La couleur du lait de Nell Leyshon (★★★☆☆)
• 8) Minuscule Vol. 3 de Takuto Kashiki (★★★★☆)
• 9) Rose Soie de Camille Adler (★★★★☆)
• 10) Belle de Robin McKinley (★★★★☆)
• 11) Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll et Benjamin Lacombe (★★★★★)
• 12) Les héritières de Rome de Kate Quinn (★★★★☆)
• 13) To Kill a Mockingbird de Harper Lee (★★★☆☆)
• 14) Chagrin d'école de Daniel Pennac (★★★☆☆)
• 15) L'île mystérieuse de Jules Verne (★★★☆☆)
• 16) Miss Peregrine et les Enfants Particuliers, la bande dessinée de Ransom Riggs et Cassandra Jean (★★★★☆)
• 17) Les Carnets de Cerise #4, La déesse sans visage de Joris Chamblain et Aurélie Neyret (★★★★☆)
• 18) Cath & son chat #1 de Yrgane Ramon, Christophe Cazenove et Hervé Richez (★★★☆☆)
• 19) Cath & son chat #2 de Yrgane Ramon, Christophe Cazenove et Hervé Richez (★★★☆☆)
• 20) Le Siècle #1, La chute des géants de Ken Follett (★★★★★)
• 21) Le violoniste de Mechtild Borrmann (★★★★☆)
• 22) Girl Online de Zoe Sugg (★★★☆☆)
• 23) Un combat et autres récits de Patrick Süskind (★★★★☆)
• 24) Jamais deux sans toi de Jojo Moyes (★★★☆☆)
• 25) La Petite Sorcière de Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe (★★★★★)
• 26) Grimoire de Sorcières de Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe (★★★★★)
• 27) La Voie des Oracles #1, Thya de Estelle Faye (★★★★★)
• 28) Récit de l'extraordinaire et affligeant naufrage du baleinier Essex de Owen Chase (★★★★☆)
• 29) Doctor Who : Agent provocateur de Gary Russell, Jose Maria Berdy, Stefano Martino, Nick Roche et Mirco Perdefederici (★★☆☆☆)
• 30) Les étoiles de Noss Head #3, Accomplissement de Sophie Jomain (★★★★☆)
• 31) Certaines n'avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka (★★☆☆☆)
• 32) Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg (★★★☆☆)
• 33) La fille tombée du ciel de Heidi W. Durrow (★★★☆☆)
• 34) The Walking Dead #8, Une vie de souffrance de Robert Kirkman et Charlie Adlard (★★★★☆)
• 35) The Walking Dead #9, Ceux qui restent de Robert Kirkman et Charlie Adlard (★★★★☆)
• 36) The Walking Dead #10, Vers quel avenir ? de Robert Kirkman et Charlie Adlard (★★★★☆)
• 37) The Walking Dead #11, Les Chasseurs de Robert Kirkman et Charlie Adlard (★★★★☆)
• 38) Le Protectorat de l'Ombrelle #5, Sans Âge de Gail Carriger (★★★★☆)
• 39) Captive de Renee Ahdieh (★★★☆☆)
• 40) L'héritière de Melinda Salisbury (★★★★☆)
• 41) L'infini + un de Amy Harmon (★★★☆☆)
• 42) Silver Spoon Vol. 1 de Hiromu Arakawa (★★★☆☆)
• 43) Silver Spoon Vol. 2 de Hiromu Arakawa (★★★☆☆)
• 44) Des mensonges dans nos têtes de Robin Talley (★★★★☆)
• 45) Sur l'amour et la mort de Patrick Süskind (★★★★★)
• 46) Angélique Vol. 1 de Olivier Milhaud, Anne Golon et Dara (★★★★☆)
• 47) Angélique Vol. 2 de Olivier Milhaud, Anne Golon et Dara (★★★★☆)
• 48) Ici et maintenant de Ann Brashares (★★★☆☆)
• 49) Pinocchio de Carlo Collodi et Jérémie Almanza (★★★★☆)
• 50) Cité 19 #1 de Stéphane Michaka (★★★★★)
• 51) Le Pigeon de Patrick Süskind (★★★★☆)
• 52) Le Maître des livres Vol. 3 de Umiharu Shinohara (★★★☆☆)
• 53) Le Maître des livres Vol. 4 de Umiharu Shinohara (★★★☆☆)
• 54) Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand (★★★★★)
• 55) Du fond de mon coeur, lettres à ses nièces de Jane Austen (★★★★☆)
• 56) Le Grand Méchant Renard de Benjamin Renner (★★★★☆)
• 57) La vie est facile, ne t'inquiète pas de Agnès Martin-Lugand (★★★★☆)
• 58) Cité 19 #2 de Stéphane Michaka (★★★★☆)
• 59) Madame Doubtfire de Anne Fine (★★★★☆)
• 61) L'homme idéal (en mieux) de Angela Morelli (★★★★☆)
• 62) Just Juliette de Teri Wilson (★★★★☆)
• 63) Colocs (et plus) de Emily Blaine (★★★★☆)
• 64) Pour les beaux yeux d'un espion de Alyssa Alexander (★★★☆☆)
• 65) La vierge et la putain de Nicolas Juncker (★★★☆☆)
• 66) Forget Tomorrow #1 de Pintip Dunn (★★★☆☆)
• 67) Plum, un amour de chat Vol. 9 de Natsumi Hoshino (★★★★☆)
• 68) Arsène Lupin Vol. 1 de Morita Takashi et Maurice Leblanc (★★★★☆)
• 69) The Walking Dead #12, Un monde parfait de Robert Kirkman et Charlie Adlard (★★★★☆)
• 70) Les garçons ne tricotent pas (en public) de T.S. Easton (★★★★☆)
• 71) Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain (★★★★★)
• 72) Jours de Collège de Louise Cuneo et Sophie Delcourt (★★★☆☆)
• 73) L'enfant qui parlait aux animaux de Roald Dahl (★★★☆☆)
• 74) Respire de Anne-Sophie Brasme (★★★☆☆)
• 75) Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun (★★☆☆☆)
• 76) Le sang des Dieux et des Rois de Eleanor Herman (★★★★☆)
• 77) Destins de chiens de Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe (★★★★★)
• 78) Les vies multiples d'Amory Clay de William Boyd (★★★☆☆)
• 79) PhonePlay de Morgane Bicail (★★★☆☆)
• 80) All the Bright Places de Jennifer Niven (★★★★★)
• 81) Les derniers jours de Rabbit Hayes de Anna McPartlin (★★★★★)
• 82) Comptoir des soupirs de Olivier Piat (★★☆☆☆)
• 83) L'enfant-rien de Nathalie Hug (★★★★☆)
• 84) La Sélection #5, La Couronne de Kiera Cass (★★★☆☆)
• 85) Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg (★★★★☆)
• 86) L'amour est dans le foin de Angela Morelli (★★★☆☆)
• 87) Colocs et rien d'autre de Emily Blaine (★★★☆☆)
• 88) Comment construire une cathédrale de Mark Greene (★★☆☆☆)
• 89) Orange Vol. 4 de Ichigo Takano (★★★★☆)
• 90) A Silent Voice Vol. 1 de Yoshitoki Ooima (★★★★☆)
• 91) A Silent Voice Vol. 2 de Yoshitoki Ooima (★★★★☆)
• 92) Une bouche sans personne de Gilles Marchand (★★★★☆)
• 93) Le Printemps du loup de Andrea Molesini (★★☆☆☆)
• 94) Les Quatre filles du Docteur March de Louisa May-Alcott (★★★★☆)
• 95) Night School #5, Fin de partie de C.J. Daugherty (★★★★☆)
• 96) A Silent Voice Vol. 3 de Yoshitoki Ooima (★★★★☆)
• 97) Ma Raison de Respirer de Rebecca Donovan (★★★★☆)
• 98) Axolot #1 de Patrick Baud (★★★★★)
• 99) Revenants #3, Qu'importe l'éternité de Amy Plum (★★★★☆)
• 100) Le garçon au sommet de la montagne de John Boyne (★★★★★)
• 101) The Mortal Instruments #5, La Cité des Âmes Perdues de Cassandra Clare (★★★★☆)
• 102) Après toi de Jojo Moyes (★★★★☆)
• 103) Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau (★★★★☆)
• 104) Une vie entre deux océans de M.L. Stedman (★★★★★)
• 105) Harry Potter and the Cursed Child de John Tiffany et Jack Thorne (★★★★☆)
• 106) The Girl of Ink and Stars de Kiran Millwood Hargrave (★★★☆☆)
• 107) Le Silence de Grey House de Deanna Raybourn (★★★★★)
• 108) Nil #1 de Lynne Matson (★★☆☆☆)
• 109) Easy de Tammara Webber (★★★★☆)
• 110) North and South de Elizabeth Gaskell (★★★★☆)
• 111) Entre les notes de Bach de Jean-Pierre Grivois (★★★☆☆)
• 112) Gelée Royale de Roald Dahl (★★★★☆)
• 113) Les intrus de Lauren Oliver (★★★★☆)
• 114) Lady Helen #1, Le Club des Mauvais Jours de Alison Goodman (★★★★☆)
• 115) Chat Bouboule 2 de Nathalie Jomard (★★★★★)
• 116) M pour Mabel de Helen Macdonald (★★★★☆)
• 117) Highland Fling de Nancy Mitford (★★★☆☆)
• 118) Ecoutez nos défaites de Laurent Gaudé (★★★★☆)
• 119) Mortelle Adèle #3, C'est pas ma faute ! de Mr Tan et Miss Prickly (★★★★☆)
• 120) Le chat qui n'aimait pas les poils de Pauline Roland, Severine de La Croix et Anthony Signol (★★★★☆)
• 121) La Racine Carrée de l'été de Harriet Reuter Hapgood (★★☆☆☆)
• 122) Illuminae #1, Dossier Alexander de Amie Kaufman et Kay Kristoff (★★★★☆)
• 123) The Withered Arm de Thomas Hardy (★★★★☆)
• 124) Va-t'en, Grand Monstre Vert ! de Ed Emberley (★★★★☆)
• 125) Arrête de lire ! de Claire Gratias et Sylvie Serprix (★★★★☆)
• 126) La chenille qui fait des trous de Eric Carle (★★★★☆)
• 127) Le Pass'Temps #1, Les joyaux de la couronne de Ariane Delrieu et Carbone (★★★★☆)
• 128) Le voyage de Léo de Ross Montgomery et David Litchfield (★★★★☆)
• 129) 14 Juillet de Eric Vuillard (★★★★☆)
• 130) Le secret de la manufacture des chaussettes inusables de Annie Barrows (★★★★☆)
• 131) Culottées #1 de Pénélope Bagieu (★★★★☆)
• 132) Am Stram Gram de M.J. Arlidge (★★★★★)
• 133) Confess de Colleen Hoover (★★★☆☆)
• 134) Marked Men #1, Rule de Jay Crownover (★★★☆☆)
• 135) Lou #7, La Cabane de Julien Neel (★★★☆☆)
• 136) Coeur Cerise, la bande dessinée, de Cathy Cassidy, Raymond Sébastien et Anna Merli (★★★★☆)
• 137) Bambi de Kochka et Sophie Lebot (★★★★★)
• 138) L'herbier des fées de Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe (★★★★★)
• 139) Tek: l'acro-magnon des tablettes de Patrick McDonnell (★★★☆☆)
• 140) La princesse et le poney de Kate Beaton (★★★★☆)
• 141) Nous irons tous au paradis de Fannie Flagg (★★★★★)
• 142) Tristesse de la Terre : une histoire de Buffalo Bill Cody de Eric Vuillard (★★★★☆)
• 143) The Ones #1 de Daniel Sweren-Becker (★★☆☆☆)
• 144) Jane Austen : Cover to Cover, years of Classical Book Covers de Margaret C. Sullivans (★★★★★)
• 145) Les Légendaires #1, La Pierre de Jovénia de Patrick Sobral (★★★☆☆)
• 146) La fille du train de Paula Hawkins (★★★★☆)
• 147) L'étranger de Albert Camus (★★★★☆)
• 148) L'Amant de la Chine du Nord de Marguerite Duras (★★☆☆☆)
• 149) Axolot #2 de Patrick Baud (★★★★★)
• 150) Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson (★★★★☆)
• 151) Chien pourri de Colas Gutman (★★★★☆)
• 152) France médiévale & fantastique de Arnaud Goumand (★★★★★)
• 153) Prix Clara 2016 (★★★★☆)
• 154) The Outliers #1 de Kimberly McCreight (★★★☆☆)
• 155) Un bûcher sous la neige de Susan Fletcher (★★★★★)
• 156) Les Colombes du Roi-Soleil (BD) #1 de Anne-Marie Desplat-Duc, Mayalen Goust et Roger Seiter (★★★★☆)
• 157) Devine combien je t'aime en hiver : le pop-up de Sam McBratney et Anita Jeram (★★★★★)
• 158) Putain de chat de Lapuss' (★★★★★)
• 159) Les Architectes de l'Illusion : Les Animaux Fantastiques de Dermot Power (★★★★☆)
• 160) Dingues de chat de Lingvistov (★★★★☆)
• 161) L'appel des étoiles de Ken Follett (★★★★☆)
• 162) Si c'est un homme de Primo Levi (★★★★☆)
• 163) L'espionne de Paulo Coelho (★★★★★)
• 164) Never Never #1 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher (★★★★☆)
• 165) La Loi du Coeur de Amy Harmon (★★☆☆☆)
• 166) Nos faces cachées de Amy Harmon (★★★★☆)
• 167) Bride Stories Vol. 1 de Kaoru Mori (★★★★★)
• 168) Altair Vol. 1 de Kotono Kato (★★★★☆)
• 169) Le presque Noël de Marie Tibi et Fabien Ockto Lambert (★★★★☆)
• 170) Never Never #2 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher (★★★☆☆)
• 171) Le libraire de Régis de Sa Moreira (★★★☆☆)
• 172) Les Outrepasseurs #1, Les Héritiers de Cindy Van Wilder (★★★★★)
• 173) Fils de Dragons de Sébastien Pérez et Justine Brax (★★★★★)
• 174) Anya et Tigre Blanc de Fred Bernard et François Roca (★★★★★)
• 175) Frida de Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe (★★★★★)
• 176) Blanche-Neige de Lylian (★★★★☆)
• 177) L'encyclopédie curieuse et bizarre par Billy Brouillard #2, Les chats de Guillaume Bianco (★★★★★)
• 178) Babylone de Yasmina Reza (★★☆☆☆)
• 179) La vie selon Juan Salvador, palmipède d'Uruguay de Tom Michell (★★★★☆)
• 180) Bride Stories Vol. 2 de Kaoru Mori (★★★★★)
• 181) Bride Stories Vol. 3 de Kaoru Mori (★★★★★)
• 182) Les Souvenirs du Vieux Chêne de Maxime Roevere et Frédéric Pillot (★★★★★)
• 183) P'tit Boule et Bill #1, La partie de crêpes de Laurence Gillot et José Luis Munuera (★★★★☆)
• 184) P'tit Boule et Bill #4, Savane de Laurence Gillot et José Luis Munuera (★★★★☆)
• 185) Coeur de Loup de Katherine Rundell (★★★★★)
• 186) Couette #1, Tombée du ciel de MiniKim (★★★★☆)
• 187) P'tit Boule et Bill #2, Noël Indien de Laurence Gillot et José Luis Munuera (★★★★☆)
• 188) Couette #2, Bidou de MiniKim (★★★★☆)
• 189) Couette #3, Adopte-moi ! de MiniKim (★★★★☆)
• 190) Les Aventures de Lucky Luke d'après Morris #7, La Terre Promise de Jul et Achdé (★★★★☆)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...